Un terroir viticole depuis l’époque romaine

La région des Côtes de Bordeaux forme une bande étroite de 60 km de long sur 5 km de large sur la rive droite de la Garonne. Perchée au-dessus du fleuve, alternant vignes et bois, coteaux et vallons, la région des Côtes de Bordeaux offre l’un des plus beaux paysages de tout le bordelais.

Carte_aoc_cotes_de_bordeaux_ogier

AU 1er SIÈCLE AVANT JC,

Burdigala, l’ancêtre de Bordeaux, est un port entouré de marais. Les romains qui bénéficient d’une longue tradition viticole, implantent la vigne sur les terres les plus sèches et les mieux orientées au soleil du soir : les terrasses de la vallée de la Garonne.

AU MOYEN AGE,

Le développement de « maisons religieuses » et d’abbayes bénédictines  permit  la remise en culture des terres. Région stratégique car située en bordure des voies navigables, elle vit la construction de plusieurs châteaux forts : Langoiran, Cadillac, Lormont…

AU XVIIIe ET XIXe,

Grâce à la proximité de Bordeaux, la région devient la terre d’élection des bourgeois et nobles bordelais qui y font construire des résidences campagnardes : les « folies ».